Vos droits si votre voyage est annulé par l’agence…

Prêt à partir à l'autre bout du monde mais l'agence annule votre voyage ? Il existe quelques règles à suivre.

0
2152

Le voyagiste doit vous avertir par lettre recommandée avec AR de l’annulation du voyage et rembourser les sommes déjà versée, plus une indemnité au moins égale à la pénalité qu’il aurait encourue si c’était lui qui avait annulé à la même date. Il peut, à la place, proposer (mais sans l’imposer) un report de la date ou une nouvelle destination. Si l’annulation lui a causé un préjudice financier ou moral, le client peut réclamer des dommages et intérêts. Force majeure : elle permet d’exempter l’agence du versement de l’indemnité (le tsunami du 26 décembre 2004 est un exemple). En cas d’effectif de participants insuffisant : à condition que le contrat mentionne expressément un nombre minimal de participants et que le client soit averti au moins vingt et un jours avant le départ, l’agence ne doit rembourser que les sommes déjà versées, sans indemnité supplémentaire ni dommages et intérêts. Enfin si à l’initiative de votre agence, des changements portant sur des prestations essentielles (catégorie d’hôtel, excursions supprimées) se produisent avant le départ, vous pouvez demander et exiger l’annulation de votre séjour sans pénalité.

La rédaction