Wimbledon : la victoire de Federer rapporte 130 000 euros à une ONG

Dimanche, Roger Federer remportait pour la 7ème fois le tournoi de Wimbledon. En 2003, après avoir remporté son premier titre en grand chelem en Angleterre, un Anglais avait parié que le Bâlois remporterait 7 fois le tournoi.

0
1791
La victoire de Federer permet à Oxfam de remporter 130 000 euros ©Sipa

Tout vient à point à qui sait attendre, telle aurait pu être la devise de ce Britannique, Nicholas Newlife, qui a parié, en 2003, 1 500 livres à 66 contre 1 que Roger Federer gagnerait sept fois un titre à Wimbledon.

Aujourd’hui décédé, l’argent de ce pari revient à Oxfam, une ONG qui lutte contre la faim, la pauvreté et l’injustice dans le monde.

La victoire de Roger Federer profite à l’Oxfam

Nicholas Newlife avait parié que Roger Federer gagnerait sept fois le tournoi de Wimbledon avant 2020. Une sorte de visionnaire ce britannique car ce pari ne date pas d’hier mais de 2003 ! Il avait alors misé environ 1 500 euros sur le joueur suisse, cette mise lui rapporte aujourd’hui un peu moins de 130 000 euros.

Décédé d’une maladie il y a trois ans, le parieur a légué toute sa fortune à l’ONG Oxfam dont le précieux ticket de pari.

L’Oxfam tiraillée entre Andy Murray et Roger Federer

Nul doute que tous les membres de l’Oxfam ont du soutenir Roger Federer ce dimanche lors de sa finale contre Andy Murray. Le responsable des relations commerciales de l’ONG, Andrew Barton, avoue que s’ils ont suivi avec attention le parcours de Federer à Wimbledon, ils regrettent que ce soit au dépend d’Andy Murray. Toutefois Andrew Barton tient à rappeler que le véritable héros de l’histoire est Nicholas Newlife.

Un héritage doublement gagnant grâce à Federer

Si le gain remporté par l’organisation grâce à Nicholas Newlife est incroyable, le donateur n’en était pas à son coup d’essai. Parieur mais surtout extrêmement perspicace, le britannique avait parié que Federer remporterait 14 titres du Grand Chelem.

La victoire à Roland Garros en 2009 du Suisse marque sa 14ème victoire et a permis à l’organisation de percevoir près de 21 100 euros.

Toutefois, le gain du pari remporté ce dimanche reste un gain historique selon le bookmakeur qui l’a enregistré.

Andy Murray peut se consoler car en perdant contre Roger Federer en finale de Wimbledon, il a rendu près de 10 000 familles heureuses.

Yves Regnault